L’implantologie consiste à mettre en lieu et place de la ou des dents absentes, une ou plusieurs racines artificielles que l’on coiffera d’une prothèse fixe, ou d’attachements pour prothèse mobile amovible.

Dès lors que la racine de la dent est à ce point dégradée qu’on ne puisse plus la réhabiliter par une couronne, que la réalisation d’un bridge mutilerait les dents saines de part et d’autre de l’édentement, ou que l’on souhaite bénéficier d’ancrages permettant de stabiliser une prothèse amovible chez un patient édenté total, il est possible de proposer cette technique de réhabilitation.

Toutefois, il existe des critères d’exclusion liés à l’état local ou général, temporaires ou définitifs. L’examen clinique initial (interrogatoire médical, examens d’imagerie) permettent de les appréhender.

Après délai de réflexion et accord du patient, les actes chirurgicaux seront réalisés dans le bloc opératoire dédié.